Mei’s butler tome 15

https://i1.wp.com/img.manga-sanctuary.com/mei-s-butler-manga-volume-15-simple-64667.jpg

Par Riko Miyagi aux éditions Glénat.

Mei tient un pauvre mais chaleureux restaurant d’udon dans la région de Shikoku avec ses parents, jusqu’au jour où ceux-ci meurent dans un accident de voiture. Par la suite, un homme arrive, prétendant qu’elle est l’unique héritière de la famille Hongo, l’une des familles les plus influentes du Japon. Cet homme, Rihito Shibata, est son majordome. C’est également le frère d’un ami d’enfance de Mei, Kento, qui ne laissera pas son frère faire !

Dans les tomes précédents…Après avoir dévoilé que la lutte des prétendants de Mei n’était qu’une mascarade, Shan et Fei, de leurs vrais prénoms ont avoué être des espions pour Kintaro, qui ne supportait plus de voir sa petite-fille douter entre les deux frères. Eux-mêmes ont décidé que Kento serait le plus apte à rendre Mei heureuse. Pendant ce temps, Kento révèle à Mei que c’est trop dur pour lui d’être seulement l’un de ses amis parmi les autres.

Passé tout ceci, Mei fuit Kento et se retrouve nez-à-nez avec Fei et Shan, qui lui annoncent qu’elle devra épouser Kento et que, pour ne pas affecter cette décision, ils sont devenus ses nouveaux majordomes et ont viré Rihito. Elle parle ensuite avec son grand-père, qui, en colère qu’elle ne puisse pas se décider, lui ordonne de présenter publiquement son futur époux dans 10 jours, pour le jour de son anniversaire. Rihito toujours à ses côtés, lui dit que c’est à elle de choisir celui qu’elle épousera et à personne d’autre. Elle demande à être seule, pendant que les espions annoncent à Kento ce qui pourrait être une bonne nouvelle, mais qu’il prend mal, persuadé qu’elle préfère Rihito. Ses amis votent pour savoir qui ils préfèreraient qu’elle épouse. À presque l’unanimité, tous disent Kento, pour la simple et bonne raison que Rihito est trop renfermé pour eux.  Mei arrive vers eux, chamboulée par tant d’évènements. Rika s’énerve contre elle : »Tout le monde n’a pas le luxe de choisir ! » et la pauvre s’effondre en larmes, sans savoir que faire. Kintaro parle ensuite à ses subordonnés, qui lui expliquent la raison de ce choix ; si Kento est choisi, Rihito saura s’effacer sans faire trop de peine à Mei, alors que Kento, au contraire, préférera une séparation définitive. Il leur répète ce qu’il a dit a Mei, qui semble mettre la puce à l’oreille de Fei. Pendant ce temps, Rihito rend visite à Kento, qui, au départ a peur que son frère ne le tue, mais ils expriment chacun la jalousie qu’ils ont eu l’un pour l’autre pendant toutes ces années, Rihito, pour provoquer Kento, annonce même qu’il « n’a plus vraiment la force de résister » . Mais Fei et Shang  parlent d’éliminer Kento pour pousser Rihito dans ses retranchements. Mais le majordome de rang S a une idée derrière la tête. Lorsqu’il prévoit de fuir, Mei l’appelle et propose de l’accompagner. Kento, surpris de trouver la chambre de Mei dérangée, avec pour seuls indices le badge de Rihito et la robe de Mei, décide de prendre en chasse son frère, qu’il considère désormais comme un criminel. Les fugueurs arrivent ensuite à un hôtel où ils se font passer pour Fujiko et Nezu. Ne possédant qu’un lit double pour leur chambre, Mei ne sait pas comment réagir, mais Rihito se comporte de manière étrange, appelle quelqu’un et va dormir dans le canapé. Le plan passe sur Kento qui dit : »Pas encore. Nous n’avons pas encore besoin d’agir ». Le lendemain, Mei se réveille sans trouver Rihito et remarque une lettre de sa part, comme quoi il a des choses à faire… Puis, il lui vient une idée : elle n’a qu’à appeler Kento pour tout lui expliquer ! Mais elle ne se souvient que du numéro de portable de son amie de primaire, Natsumi. Qui appelera Nakata. Qui appelera Kei Kashiwagi. Qui appelera Shinosuke. Qui appelera la pension. À tous elle fait passer un code secret : »Mini Shiba sur le fil, Fujiko mensuration 11-8-1 <3. En chasse près de l’autel dans la baie, attend ton télégramme. » qui demande en gros à Kento de l’appeler. Elle apprend que ce dernier les poursuit, et reçoit un appel de l’accueil, disant que Rihito est revenu. Ils se sauvent en vitesse dans un bateau mais…C’est Shinobu qui se tient sous ses yeux !

Mouais…C’est la première réaction que j’ai eue. C’est facile de fuir. Toujours est-il que le triangle amoureux (qu’on avait pas vu depuis…10 tomes ?) est de retour, mais le fait que Mei ait déjà fait son choix rend les choses moins intéressantes. Certes il peut se passer quelquechose qui fait que, mais le Rihito de ce tome est excécrable ! Le grand-père de Mei a dit qu’il lui laissait le choix. Alors, POURQUOI FUIR ???? Bon, j’arrête mon pétâge de cable, l’auteure ne semble plus savoir donner une cohérence à son récit et celui-ci commence à devenir vachement long. Heureusement, il ne reste que 5 tomes. Oui, c’est énorme. Il est facile de faire 5 tomes comme celui-ci, où à proprement parler, l’histoire n’avance pas tant que ça.

10/20. Ce tome m’énerve mais je lui laisse la moyenne. Je suis d’humeur généreuse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :