Lily la menteuse tome 3

https://i1.wp.com/www.manga-news.com/public/images/vols/.lily-la-menteuse-3-delcourt_m.jpg

De Ayuki Komura, aux éditions delcourt Akata

Hinata n’en croit pas ses yeux : voilà que un garçon de son lycée (dont elle ignore totalement l’identité) lui fait une déclaration d’amour ! Comme c’est un canon, elle accepte directement mais…plus tard elle apprend que son « petit copain » est en fait En Shinohara. Surnommé le travesti par les autres lycéens. Car il ne supporte pas les garçons et a envie de les frapper dès qu’il en voit un. Du coup il s’habille en fille. En jolie fille. Et Hinata ne laissera pas ça passer !

Dans les tomes précédents…Hinata a commencé à se faire à l’idée que En ne voudra jamais rester habillé en garçon. Elle a rencontré sa famille, composée de ses 3 frères et son père, tandis que lui a rencontré le frère d’Hinata par incident, tandis qu’il était habillé en fille et Taiyô, car c’est comme cela qu’il s’appelle, a craqué pour En…

Le tome commence avec un rendez-vous avec les 4 couples de l’histoire (Komachi et Kôjiro, les jumelles et leurs jumeaux, En et Hinata), des petits gags s’enchaînent et à la fin, on apprend que Kojirô a 1 ans de moins que le reste de la bande et qu’il va bientôt rentrer dans leur lycée. Puis, après sa cérémonie d’entrée (et celle de Taiyô, ils sont amis) Hinata réalise une chose : c’est vraiment anormal qu’En s’habille en fille, elle décide donc de le forcer à s’habiller en garçon. Manque de bol, un seau lui tombe sur la tête et il devient amnésique en pensant qu’il est…une vraie fille ! Après quelques péripéties, En se croit amoureux de Naota, qui est je le rappelle, son meilleur ami. Il lui fait d’ailleurs une déclaration et le concerné réplique que « ça le dégoûte ! ». Pour se débarrasser de En (et remonter le moral à Hinata) il demande à Reina (leur sempaï avec un tigre sur le dos) de faire semblant d’être sa petite amie pour annoncer à En : »Je n’aime que les gros lolos 100% naturels ! ». En pleure, Hinata l’embrasse, il retrouve la mémoire. Basique. Hinata est à la recherche d’un boulot, comme En ne veut pas que d’autres garçons l’approchent, il l’invite à travailler au même endroit que lui. Lorsqu’elle enfile sa tenue de maid, En est content mais…se dit que ça serait encore pire que d’autres la draguent devant ses yeux, il lui fait donc porter un costume d’homme ! Sauf que, contrairement à ce qu’il pensait, de filles ont collé Hinata toute la journée, pour se rapprocher de son « mode garçon ». Quand vient le temps de fermer boutique, elle demande à son patron si elle peut réserver la boutique pour le lendemain, l’anniversaire de son couple avec En. Elle organise un petit buffet, mais s’endort et c’est En, qui avait tout entendu qui prend la suite et qui la réveille habillé en garçon, et elle est au comble du bohneur. Puis deux chapitres bonus, un sur Reina qui croît que Naota aime Hinata (rien à dire dessus à par « Je n’éprouve rien de particulier pour Hinata mais je ne déteste pas me faire enguirlander par une beauté comme toi ! ») et un autre sur le quotidien matinal de En. Puis Hinata est jalouse de son frère qui a un fort succès auprès des filles, et en allant chez En elle voit Ten, le petit frère de ce dernier qui lui demande des nouvelles de Taiyô. Hinata lui explique ce qui la tourmente et il décide de mettre un uniforme et aller au lycée voir ce qu’il se passe. Ne voyant aucun changement, il s’habille avec l’uniforme de son frère.(celui de fille) pour que Taiyô lui tombe « comme un rôti dans le bec » (dixit Hinata) et il apprend que ce n’est pas Taiyô que les filles aiment mais Hinata mode garçon, donc qu’il n’a pas à s’en faire. Ten est rassuré et dis « Moi, je t’aime sincérement Taiyô. Chapitre sur le tanabata, rien à dire. Le tanabata quoi.

Dans ce tome il ne se passe rien d’intéressant. Seul le chapitre sur Taiyô et le mini-chapitre sur ReinaxNaota font avancer l’histoire. Certes, c’est drôle, même si l’humour n’est pas accessible à tous. Mais les clichés s’enchaînent, les rebondissements sont prévisibles et l’histoire devient une routine, il n’existe plus de ligne directrice à proprement parler.

Note : 11,5/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :