Vampire Knight tome 17

   

De Matsuri Hino aux éditions Panini Manga.

L’académie Cross est un internat réputé pour ses deux classes, la Day class, composée de gens normaux et la Night classes, composée de beaux et brillants élèves qui sont en réalité des…vampires ! Yûki, fille adoptive du directeur n’ayant plus de souvenirs d’avant ses 5 ans, et Zero, hunter (chasseur de vampire) dont toute la famille a été éradiquée par une vampiresse, sont les Gardiens, et sont les seuls élèves au courant de leur secret. Mais leurs opinions en sont totalement différentes. Yûki est persuadée que vampires et humains peuvent coexister car sauvée par un vampire dans son enfance et Zero ne veut qu’une chose : les éliminer.

Dans les tomes précédents…Yûki a décidé de recréer la Night class et a fait en sorte qu’ils aident les Hunters dans leurs missions. En leur donnant son sang, elle a également réussi à stopper Sara dans sa conquête de l’Académie et stopper la diffusion des blood tablets. De la bouche de l’ancienne esclave de Lord Handagi, elle a appris que ce n’était pas Kaname mais Sarah qui avait tué son maître. Et alors que Zero annonce à Yuki combien il déteste cet homme qui a ruiné sa vie, Kaname arrive juste à côté d’eux.

Kaname, ou plutôt l’illusion de Kaname, annonce à Yûki qu’elle est devenue un obstacle pour lui dans sa quête d’extermination des sang-purs et, avant de s’en aller, répond à Zero qu’il voulait faire de lui une arme, puissante, aveuglée par la haine et…assoiffée de sang. Pendant ce temps, Aïdo croise Kain et Ruka mais ne parvient pas à leur parler convenablement, puis Zero prend Yûki dans ses bras et la repousse instentanément.

Flash back de Ruka : »Quand vous dites que vous voulez exterminer tous les sangs-purs…Ca inclut celle qui est dans vos bras (Yûki)

-Oui…Elle deviendra un obstacle. »

Yori et la présidente du pavillon de la Day class se retrouvent face à eux. Le délégué, qui retrouve tout de suite la mémoire en voyant Ruka, lui adresse la parole pour la première fois depuis 2 ans et elle lui répond que ça la touche qu’il se soit souvenu d’elle.

Sara parle à Ichijô. Elle lui dit qu’elle l’a toujours désiré, lui qui riait sans complexe auprès de Kaname, qui osait lui donner clairement ses opinions, malgré le fait qu’il soit un sang-pur. Kaname arrive et attaque Sara avec une arme anti-vampire, qui est protégée par Ichijô. Kaname s’enfuit ensuite, percevant la présence de Zero, mais il arrive juste devant Yûki. Sara propose un marché à Zero : il la protège et elle l’aide à se venger. Marché que Zero accepte sans hésitation.

Flash-back de Zero, de ses souvenirs avec Yûki. L’esclave de Lord Handagi s’énerve et veut tuer Sara plus que tout. Elle se plaint que les hunters ne fassent rien alors qu’ils peuvent la tuer. Une bataille s’entame entre Kaname et Yûki, elle comprend que l’extermination est sa volonté, à « elle ». Puis Ruka lui inflige une illusion dans laquelle Zero lui tire une balle avec le bloody Rose. Pendant ce temps, Zero ammène Sara à la guilde, pour qu’elle y soit protégée. Il y boit de son sang. On voit Kaname arriver à la guilde, où tous les hunters lui tirent dessus. Il réussit tout de même à y entrer, et y croise Zero qui lui dit qu’il est désormais son propre maître, sous-entendu qu’il ne se laissera pas marcher dessus par les sang-purs. Ils commencent à se battre tandis que Yûki arrive devant la guilde, face à Ruka et Kain. Mais, quand Kaname arrive après avoir explosé le mur de la guilde (en se servant de Zero) Ruka les interromps en tentant de mettre Zero à part. Ruka est frappée, Kain intervient et frappe Kaname à son tour. Kaname dit qu’en le trahissant de la sorte, Ruka l’a trahi, elle ne mérite donc plus sa confiance et part en demandant à Yûki de la soigner. Elle lui demande pourquoi il l’a protégée, mais il est trop tard, il est déjà parti. Elle propose de son sang à Ruka, mais elle est trop faible et Kain le lui transmet au bouche-à-bouche.

Ichijô avoue à Sara être jaloux de Zero, elle l’a laissé boire son sang, chose à laquelle il n’a pas eu réellement droit. Il lui propose en échange « ce qu’à l’époque du Sénat elle n’a jamais pu obtenir » soit lui-même.

Un échange compliqué se déroule par la suite, on apprend que « la gentille infirmière » qui a oté un oeil à Yagari était sa fiancée et que Kaito a vécu une situation similaire.

Yûki se coupe les cheveux, pour bien montrer sa liberté par rapport à Kaname, qu’ils sont tout deux libres de faire des erreurs. Le tome s’achève quand la faux de Yûki s’apprête à s’abbattre sur Kaname.

Un chapitre bonus est inclus : « Le boulanger grognon et moi »

Les tensions sont à leur comble au point qu’on ne comprend plus grand chose de ce qu’il se passe, faire un résumé clair (enfin, s’il l’est) a été assez dur, en le lisant une seule fois rapidement, on ne comprend pas la moitié de ce qu’il se passe. Cet aspect là du tome est assez ennuyant, de plus que les planches sont extrêmement sombres, de quoi donner mal à la tête. Mais l’histoire est toujours aussi prenante et les dessins toujours aussi agréables.

Note : 13/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :