Chihayafuru tome 1

https://i2.wp.com/www.manga-news.com/public/images/series/.chihayafuru-1-pika_m.jpg

De Yuki Suetsugu aux éditions Pika

Chihaya vient d’entrer au collège (6ème année au Japon, pour elle ce n’est pas encore le collège), c’est une jeune fille franche, qui ne se prend pas la tête et, bien qu’elle soit appréciée par tous ses camarades (notamment Taichi, son ami d’enfance), son honnêteté ne fait pas toujours l’unanimité. Son plus grand rêve ? Voir sa soeur devenir une grande mannequin. Mais, un jour, elle rencontre Wataya Arata, le nouveau de sa classe. Martyrisé par tout le monde, il parle peu pour qu’on ne se moque pas de son accent. Malgré tout, elle parvient à sympatiser avec lui, et il lui fait partager sa passion : le karuta (un article est à venir à ce sujet). Son objectif change : elle veut jouer pour toujours avec Arata et Taichi au karuta. Mais les gens changent, des années plus tard, Arata a abandonné le karuta après avoir déménagé et Taichi refuse d’en refaire. Mais Chihaya ne se laissera pas faire, après tout, elle sera la « queen » du karuta ! 

Pas de tomes précédents

Au début de tome on aperçoit une jeune fille, ainsi que les mots « championnat de karuta, compétition pour le titre de queen ». Après que quelqu’un lise « chihayaburu… » elle frappe violemment la carte correspondante.

Tokyô, 6 ans plus tôt.

Chihaya, puisque c’est son nom, attend sous la pluie, elle croise un garçon de son âge, 12 ans environ, qui lui apporte le journal. Elle s’en saisit avant de le montrer à sa soeur et de crier qu’elle est dedans. Elle part, après s’être fait réprimander comme quoi sa franchise est exaspérante, à l’école où elle rencontre le nouveau de sa classe, Arata Wataya qui vient de Fukui. Les autres élèves se moquent de lui à cause de son accent, mais elle leur dit vite qu’à sa place, elle n’aurait pas envie de parler à des gens qui se moquent de la façon dont elle parle. La maîtresse leur demande si ils ont bien tous appris les poèmes du Hyakunin Isshu, et dit que, pour le moment seul Arata a réussi à les réciter d’une traite sans erreur. C’est là que Chihaya se rend compte qu’il est le livreur de journaux qu’elle a vu le matin même et ne peut s’empêcher de le crier à travers toute la classe. Elle se rend compte du réel sens de la phrase de sa soeur et s’empresse de s’excuser auprès de lui. Comme il ne semble pas répondre, elle le suit jusque chez lui et fait une partie de karuta dans cet appartement qu’elle qualifie de tout miteux. Chihaya se rend vite compte de la passion de Arata pour ce jeu et se motive pour lui prendre une carte, ce qu’elle parvient à faire, qui surprend ce dernier d’ailleurs. Elle rentre ensuite chez elle. Le lendemain, à cause de Taichi qui lui a dit la veille que si elle parlait au nouveau, elle serait comme lui, exclue de la classe, elle retrouve sa table au fond de la salle. Table qu’elle déplace immédiatement à côté d’Arata, ignorant complètement Taichi. Elle lui propose d’ailleurs un défi, si Arata parvient à le battre au karuta, alors il devra rester avec eux. Pendant le tournoi, pour mettre toutes les chances de son côté, Taichi cache les lunettes d’Arata. Mais il déchante vite car, même sans lunettes, Arata arrive à lui prendre des cartes. Voyant qu’il a du mal, Chihaya prend sa place et vainct Taichi. Le jour suivant, Chihaya part à la recherche des lunettes d’Arata, persuadée que Taichi n’y est pour rien. Taichi rend ses lunettes à Arata en lui faisant promettre de ne rien dire à Chihaya. Ils se promettent tous trois de jouer ensemble au karuta pour toujours. Ils se rendent ensuite au club de karuta de la ville,pour s’y inscrire.

Ils y rencontrent le docteur Harada, qui se prend d’affection pour la bande d’amis. Il assiste même à leur premier match en tant qu’équipe, qu’ils remportent facilement, en partie parce qu’Arata a tout fait. Ils choisissent de s’inscrire au club. Peu après Chihaya rentre chez elle et sa soeur demande à ce qu’elle prenne des photos d’elle. Elle refuse poliment « Désolée, mais j’ai autre chose qui m’attend » et apprend les cartes des poèmes. Arata, quant à lui, apprend par son père que son grand père a fait un AVC. Après qu’ils aient fait le choix de rentrer dans une compétition, Chihaya apprend par ses camarades de classe que Taichi a réussi à passer le concours d’entrée de Kaimeisei, une école réputée et qu’il n’aura plus le temps pour jouer au karuta. C’est le moment qu’Arata choisit pour annoncer qu’il doit repartir pour Fukui. Chihaya refuse alors de participer à la compétition et c’est après que le docteur Harada lui ait remonté le moral qu’elle décide de partir à la compétition. Elle arrive en retard mais réussit quand même  à prendre quelques cartes à son adversaire. Une partie endiablée s’annonce !

Un premier tome un peu long, comme la plupart des premiers tomes, mais cette série s’annonce prometteuse, de par ses nombreuses qualités. Le trio n’a rien d’un gentil triangle amoureux de shôjo, leurs relations sont bien plus complexes et c’est là qu’on voit que l’auteure est habile à manipuler nos émotions. Sachant que la suite de l’histoire se déroulera 6 ans plus tard, ce qui n’est pas négligeable, on peut s’attendre à tout !

Note : 16/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :