5 centimeters per second

« 5 centimètres par seconde, c’est la vitesse à laquelle vont les pétales des fleurs de cerisiers quand ils tombent »

Par Makoto Shinkai (Voyage vers Argatha)

C’est le premier long-métrage non-fantastique de Makoto Shinkai, le film dure 63 minutes environ, et on reconnaît directement le style un peu « à part » qu’on retrouve dans Voyage vers Argatha. En effet, l’histoire se présente sous forme de 3 histoires différentes, autour d’un même personnage principal, de son enfance à ce qu’il soit adulte.  Sorti en 2007 au Japon et en 2010 en France, il possède d’autres noms comme Byôsoku 5 Centimeter ou encore A chain of short stories about their distance.

Tayaki Tôno et Ayaki Shinohara sont des amis d’enfance. Les deux étaient timides avec une santé fragiles et devaient souvent déménager à cause du travail de leurs parents. Ils sont rapidement devenus amis et ont tenté le risque de se séparer. Malgré ce risque, ils se sont promis de regarder tomber les fleurs de cerisiers chaque année. Même après qu’ils aient dû se séparer, ils sont restés le plus possible en contact par lettres ou par des rapides rencontres. Mais un jour, Tayaki déménage trop loin pour qu’ils puissent se voir…

Les + :

La fin

Les décors

Les couleurs

Les personnages

Les – :

Il faut aimer

Long

Trop de plans fixes

Je ne vais pas mentir, honnêtement, je n’ai pas eu le courage de regarder le film jusqu’au bout sans faire autrechose à côté. L’histoire du film est franchement bien trouvée, le chara design est pas mal, mais les plans fixes répétés sans cesse sont un peu lassant. Certes, c’est le choix du réalisateur et il faut le respecter. Il ne veut pas mettre en avant l’histoire, mais le temps qui s’écoule au sein de celle-ci. Les vagues qui bougent, les trains entrant en gare, tout y est respecté avec le plus de décor possible. C’est très perturbant quand on voit le temps s’écouler paisiblement, tandis qu’on est toujours dans nos affaires quotidiennes. Le héros connaît beaucoup de perturbations dans sa vie, et la fin a tout de même réussi à m’arracher une tite larme. Donc à voir mais il faut apprécier, c’est particulier !

13/20 parce que c’est quand même rare de voir des réalisateurs s’essayer à ça

4 commentaires sur “5 centimeters per second

Ajouter un commentaire

  1. Animeland avait fait un article sur ce film (voir AL 161) c’est se qui m’a donné envie de le voir et honnêtement, j’ai été déçue. L’article ventait tellement le film que finalement l’un des seul truc qui m’a vraiment plu c’est les graphismes et les décors. Et puis d’accord avec toi Nonnon : c’est long!!!! Par contre à ne pas regarder en VF. Je ne le dis pas souvent (même jamais en fait) mais je trouve la vf de ce film mauvaise. Mais que ça n’empêche pas d’autres personnes de le regarder, quand même. 😉 Bref…

    J'aime

  2. Pour ceux que ça intéresse, on en parle également dans l’AL 143 ^^ Je ne suis pas contre les VF, mais pas pour non plus, c’est à dire que la VF veut transmettre aux français vu que tout le monde n’apprécie pas le japonais tel qu’il le mérite (je parle de la langue) mais garder la VO c’est garder intacte ces oeuvres. Je pense en refaire un autre débat, c’est intéressant !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :