Skip beat ! tome 1

Skip beat ! tome 1

De Yoshiki Nakamura chez Sakka

Kyôko s'est toujours bien occupée de son ami d'enfance, Shô. Lorsque celui-ci lui demande de l'accompagner à Tokyô pour qu'il devienne célèbre, elle accepte sans hésitation. Mais plus tard elle se rend compte qu'il la manipule et décide de se venger de lui en entrant elle aussi dans le monde du spectacle…

Pas de tome précédents.

"Cette boîte, créée par Dieu il y a très longtemps est bordée de serrures, toutes fermées à double tour de sorte que son possesseur ne puisse jamais l'ouvrir, Dieu la confie ainsi scellée à chaque enfant à naître. Oui, ici aussi, cachant cette boîte précieusement en elle jusqu'au jour où elle s'ouvrira…" C'est ainsi que commence la série. On aperçoit Kyôko à son petit boulot, elle entend là-bas deux de ses collègues parler de Shô Fuwa, un artiste en pleine ascension. Lorsqu'elle apprend qu'un de ses poster est distribué en magasin de CD, Kyôko devient comme folle et part directement à vélo le chercher. Elle enchaîne ensuite avec un autre boulot où elle arrive épuisée, après les efforts qu'elle a du fournir pour aller chercher le poster de Shô. On apprend que si elle fait de son mieux en ce qui le concerne, c'est parce que Shô est son ami d'enfance qui lui a demandé de l'accompagner à Topkyô pour qu'il réalise son rêve et donc, le temps que sa popularité soit fixée, c'est à Kyôko de gagner l'argent qui les fait vivre. À son retour, Shô est chez eux et s'apprête à repartir, pour le faire rester, elle décide de lui donner du flan, sachant très bien qu'avec l'image de mec cool qu'il doit avoir à l'écran il ne peut pas se le permettre fréquemment. Lorsque son concurrent Ren Tsuruga apparaît à l'écran, elle fait tout pour réconforter Shô en lui disant que c'est lui le meilleur,… Bref, elle donne sa vie pour lui. Le lendemain, ce dernier étant parti en colère de chez eux, Kyôko décide d'aller le voir à son travail. Malheureusement elle surprend une discussion entre lui et son agent, où il dit que Kyôko n'est qu'une bonne à rien, coincée et ennuyeuse. Celle-ci pête complètement un plomb et prend la décision de se venger de lui. À la fin du chapitre, elle s'est teint les cheveux en roux pour changer son image et hurle "Tu vas voir Shôtaro ! "(qui est le vrai nom de Shô)

Comme elle n'est pas allée au lycée pour être avec Shô, Kyôko a du mal à trouver un emploi sérieux. Néanmoins elle garde ses anciens jobs, dont celui chez les Darumaya, une famille d'aubergistes qui l'hébergent. Elle décide de se servir d'une de ses armes : la détermination, pour faire céder un manager de l'agence concurrente de celle de Shô. Cette détermination la fait remarquer auprès de Ren Tsuruga qui pense qu'elle n'a rien à faire dans ce milieu si sa motivation n'est pas précise. (atteindre le niveau de Shô ne compte pas apparement) et que sa détermination ne lui ouvrira pas toutes les portes. Pensant qu'elle le déteste encore plus qu'avant, elle se prépare pour l'audition préparée par son manager.

À cette audition, une femme se met en colère (et c'est peu dire) contre une petite fille qui ne fait que pleurer. Elle refile la petite à Kyôko, la voyant faire des travaux ménagers (alors qu'il s'agissait de créer des poupées vaudous contre Shô et Ren) et au lieu de consoler la fillette en pleurs, se sert de son aura pour l'effrayer :"Tu crois vraiment qu'il te suffit de pleurer pour qu'on te vienne en aide ?". Au commencement des auditions, cette même enfant fait un sourire machiavélique…Ren semble s'intéresser à Kyôko, il veut svoir jusqu'où sa soif de vengeance la mènera.

Lors des auditions, l'un des jurés est le directeur de l'agence LME, un homme excentrique qui aime attirer l'attention, Lory Takarada. *Flash back, Kyôko demande au patron de l'auberge de lui accorder une faveur.* Les concurrentes doivent montrer un de leur talent. Kyôko a un objet dans sa main qui appartiendrait au patron et elle le remercie en pensée de lui avoir prêté. Parmi les concurrentes, Kanaé Kotonami, celle qui avait jeté la petite fille à Kyôko, a réussi à retenir un livre en entier et à réciter ligne par ligne ce qu'on lui demandait. Le tour de l'héroïne arrive. Lorsque celle-ci annonce vouloiir dépasser le niveau de Shô Fuwa, le directeur semble intéressé par elle, d'autant plus que sa démonstration n'est autre…que de la sculpture sur légume. Grâce à ce talent inattendu, elle fait une forte impression au jury. L'épreuve suivante est de jouer en fonction d'un coup de téléphone. Kanaé marque des points en réussissant à pleurer en quelques secondes mais Kyôko, après avoir commencé par une expression touchante plaisant au jury, explose le téléphone par terre car les paroles prononcées lui rappellent Shô.

Après cet excès de colère, Kyôko est recalée. Elle demande des explications à son manager, M.Sawara, qui lui pose des questions pour lui faire savoir où est le problème. Après ce qui s'est passé avec Shô elle n'arrive plus à avoir confiance en quelqu'un, et ne connaît plus la signification du mot "amour", ce qui est gênant si elle souhaite devenir célèbre. La petite fille de l'audition parle avec le manager, et l'appelle "tonton", elle lui demande si la candidate n°61 (Kyôko) a réussi l'audition.

Kyôko est déprimée après ce qu'il s'est passé à l'audition mais le directeur de LME semble préparer quelquechose pour elle. Les aubergistes lui remontent le moral ainsi que sa pierre porte-bohneur que quelqu'un lui a donné il y a longtemps. Elle repense à sa mère qui l'a abandonnée et est décidée : elle ne baissera pas les bras !

Skip beat ! est sorti en 2008 en France et il faut dire que son entrée n'est pas passée inaperçue : gags, psychologie, on est servi en qualité ! Même si on ne la retrouve pas au niveau du dessin, ce qui n'est pas si gênant vu que l'on s'y habitue vite. Kyôko est une héroïne au caractère bien trempé et on ne peut qu'espérer qu'elle le garde longtemps !

19/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :