Iris zero tome 1

Iris zero tome 1

De Hotaru Takana (dessins) et Piroshiki (scénario)

Dans un monde où les enfants naissent avec des pouvoirs liés à leurs regards, des iris, subsistent tout de même des cas particuliers. Des Iris Zero, victimes des brimades de leurs camarades. Tôru Mizushima est l'un d'entre eux. Il a eu l'idée de se renfermer, d'être le plus solitaire, le moins visible possible,pour justement éviter ces brimades. Il appelle cette politique l'"exposition minimale" et celle-ci sera boulversée quand la jolie Koyuki, coqueluche du lycée, lui demandera de l'aide.

Pas de tomes précédents.

Au début du tome, Tôru nous explique sa vision de son monde : un monde divisé en deux avec ceux qui peuvent "voir" et ceux qui ne le peuvent pas. Alors qu'il écoute de la musique en classe, une jeune fille vient le voir et demande de sortir avec lui. Celle-ci étant plutôt mignonne, il sent son exposition minimale en péril. Ils partent à l'extérieur du lycée, où Koyuki lui explique que son iris permet de voir les personnes adéquates avec des croix ou des flèches au-dessus de leur tête selon la question qu'elle se pose. Cette fois elle doitchercher le nouveau président du conseil des élèves, mais ne parvient pas à le trouver. Elle demande donc de l'aide à Tôru qui lui dit :"Tu fais erreur, je n'ai aucun iris". Il apprend par son ami Hijiri que cette fille se nomme Koyuki Sasamori, qu'elle est la fille la plus populaire de leur lycée. Même après avoir découvert pour son iris, elle continue de lui adresser la parole, ce qui vaut à Tôru quelques lettres de menaces. Il lui demande donc d'arrêter de lui parler, c'est mieux pour elle comme pour lui. Celle-ci répond qu'aujourd'hui était la date limite pour trouver le président. Alors qu'elle l'annonce au Conseil des élèves, elle est qualifiée d'iris zero parce qu'elle parle à Tôru. AU même moment celui-ci rentre dans la sallle du conseild es élèves…Avec une fleur sur la tête. Quand on le lui fait remarquer, il dit :"Ah oui c'est vrai. Personne ne peut voir ce qu'il y a au-dessus de sa propre tête n'est-ce pas ?" et s'en va sur ces mots. Toute la salle réagit ; Koyuki est la présidente qu'il leur faut !

On voit une jeune fille qui d'après sa fiche d'orientation, souhaite devenir officier de police, son professeur lui dit que c'est un métier qui lui irait très bien et la jeune fille la baffe. Des rumeurs circulent sur le renvoi de la jeune fille, Asahi, et avec Hijiri, on comprend que son iris permet de déceler les mensonges envoyant une queue de diable pousser sur ceux qui mentent. Koyuki demande encore une fois de l'aide à Tôru en lui disant qu'une de ses amies va peut-être se faire virer du lycée et que ce n'est pas du genre de la fille d'avoir fait ce genre d'action. Lorsqu'elle prononce le nom de Asahi, Tôru dit que cette fois il ne pourra pas aider Koyuki. En effet, ce que raconte Hijiri, Asahi a été la cause du traumatisme de Tôru, enfant, il a révélé son iris détecteur de mensonges et elle a avoué que lui n'en avait pas ce qui a fait de lui la cible de brimades incessantes. Après avoir discuté avec Koyuki il est parti voir Asahi et lui a annoncé que jamais il ne l'aiderai. Mais celle-ci a vu une queue de diable pousser…

Flash back de Asahi qui se rappelle que voir sa prof si honnête l'avait marquée, elle n'avait jamais vu une queue de diable pousser. Tôru fait des recherches sur la prof (madame Fujimura, prof principale d'Asahi) et réfléchit à ce qui a pu arriver. Lorsqu'il comprend, il convoque la prof et Asahi dans la salle audiovisuelle. Il révèle que l'iris d'Asahi permet de déceler les mensonges et qu'elle s'est sentie trahie lorsque la prof a menti. Mais pourquoi aurait-elle menti ? Parce qu'elle possède également un iris, chose rare pour les adultes actuellement, celui de voir les vocations. Mais il lui dit que même après l'avoir giflée Asahi n'a pas pu l'abandonner,sinon elle aurait mise à part par les autres professeurs. Il dit à asahi que ce qu'elles ont fait n'est pas mentir, mais garder la vérité secrète. L'affaire se résoud donc quand madame Fujimura dit aux autres professeurs que "finalement elle n'a pas le souvenir d'avoir été baffée".

Un chapitre sur un voyage de classe, où l'on fait la rencontre de Nanase. Les toilettes sont apparemment hantées mais Tôru découvre que c'est un nid d'écureuils et non pas un fantôme qui se trouve dans les toilettes.

Un seinen pour le moment tout mignon, les "enquêtes" sont bien trouvées mais j'ai peur que cela devienne répétitif par la suite. À voir !

15,5/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :