Amatsuki (Anime)

Amatsuki est à l’origine un manga édité en France par les éditions Kazé (actuellement en 14 tomes sur 20 au Japon) et, en 2008 un anime a été réalisé par les Studio Deen (Vampire Knight, Full Moon o Sagashite, Ranma 1/2, Rave,…). Cet anime compte 13 épisodes de 24 minutes et n’a pas eu énormément de succès (je n’ai d’ailleurs pas trouvé de marque française l’éditant). Je vais vous faire aujourd’hui une review de l’anime complet et il y a du boulot so let’s go !

Statut : non licencié en France
Type : Shônen
Genre : Surnaturel, historique
ANIMÉ TERMINÉ

Réalisateur : Kazuhiro Furuhashi (Hunter x hunter 1999)
Chara-designer : Shinobu Tagashira (Hunter x hunter 1999)
Direction de l’animation : Yukiko Ban (Shining Tears X Wind, .hack//Sign)
Direction artistique : Toshihisa Koyama (Fate/Stay Night le film; Shaman King)
Responsable d’écriture : Kazuhiro Furuhashi ; Chieko Suzuki
Direction sonore : Satoki Iida (Angel beats, Inu X boku SS, Special A)
Musique : Mari Fukuhara
Génériques :

Opening :

http://dai.ly/x4z5jq

Casting dice de Yuki Kanno

Ending :

http://dai.ly/x4z5kf

Name no nai michi de Kaori Hikita

Si l’opening semble donner le ton de l’anime, en montrant un héros « projeté » dans un monde qui semble complètement lui être inconnu (suffit de voir sa tête au début de l’opening), l’anime promet des combats, des youkais. L’ending, lui, suggère un monde mystérieux et mélancolique.

Amatsuki (ou pluie sous la pleine lune) raconte comment Tokidoki, venu à un musée sur l’ère d’Edo pour remonter sa moyenne en histoire, se retrouve plongé en pleine ère d’Edo. Il se fait éborgner par une créature chevauchant un lion et est sauvé par une samouraï. Mais réussira-t-il à rentrer chez lui ?

Elle est tellement badass que ses cheveux lui servent d'écharpe XD

 

Je sais pas si vous remarquez, mais le chara-design est assez étrange pour la plupart des personnages, les yeux prennent une grande partie du visage et, personnellement, j’ai du mal à accrocher à un anime quand le chara-design ne me plaît pas, alors ne m’en voulez pas si je ne suis pas super objective x). Ce mauvais chara-design est rattrapé par des décors plutôt bien conçus, comme vous pouvez le voir ci-dessous :

Scénaristiquement, l’anime pose beaucoup de problèmes sérieux et tente tant bien que mal d’y rajouter une touche d’humour. Mais ces problèmes sont tellement survolés et mal traités que l’on ressort des épisodes avec un espèce de vide, une impression qu’on a été bernés… Chaque personnage est intéressant et entouré de mystères, comme Shinonome, qui était dans le même lycée que Tokidoki, qui est arrivé en même temps que lui dans cette ère mais a attendu (léger spoil) 2 ans que Tokidoki se réveille et a survécu sans soutien pendant ces 2 ans, alors qu’il avait presque perdu l’utilité de son bras. C’est un des personnages principaux et pourtant on ne parle jamais de ce qu’il a enduré pendant ce temps, ni de ce qu’il faisait avant d’arriver dans cet endroit. Dans la même lignée, l’anime développe un univers, des prophéties et des dieux, dont l’on entend souvent parler, mais dont on ne saura jamais le pourquoi du comment.

Il y a également plein de petits défauts niveau animation ou doublage. Dans le cas des effets 3D, on peut être un peu plus indulgent, du fait de l’année de parution mais de temps à autres les personnages prennent un ton plat, ou bien semblent surréagir face aux évènements qui se produisent et c’est assez désagréable dans le sens où cela perturbe parfois même la signification du dialogue. Des personnages apparaissent en permanence : avec seulement 13 épisodes, il était impossible de couvrir l’intégralité de l’anime mais il était possible de réarranger la narration, en enlevant les scènes « quotidiennes » pendant les 3 premiers épisodes par exemple.

À l’inverse, il y a des caractéristiques de l’anime que j’ai réellement apprécié : le fait que Tokidoki soit au départ un personnage assez niais qui se renforce au fil du temps (qui est assez commun dans ce type de manga, où les personnages s’endurcissent quand ils vont dans le passé), dans le cas de ce héros, il se fait éborgner dès le début (la réalité dans la face !). Mais contrairement à d’autres, il s’adapte comme il peut. Dans un épisode, il fait équipe avec Shinomiya pour s’attaquer à des samouraïs qui s’étaient moqués de Kuchiha (la samouraï qui elle aussi, est entourée de mystères) et profitaient des villageois. À ce moment là, au lieu de se servir de la force, les deux compères impressionnent et le spectateur et les habitants de l’Ère d’Edo par leurs connaissances en chimie. Pas banal n’est-ce pas ?

 Au final, adapter une série toujours en cours est un choix à risques, l’anime pose trop de questions dont l’on aura jamais les réponses, à moins de lire le manga. Je le lirais le manga pour vous dire si les mystères laissés sont élucidés. C’est vraiment dommage parce qu’il y a plein de côtés positifs, de valeurs intéressantes qui s’opposent à un chara design difficile à assimiler ainsi que des personnages aux potentiels peu exploités. Pour vous citer un exemple de « déception » , bien que ce soit un mot trop fort, le générique annonce un combat épique entre Kuchiha et Tsuyukusa (le youkai qu’elle affronte)ans lequel Tokidoki intervient, mais ce combat ne dure pas plus de deux minutes dans l’anime alors que l’on pourrait s’attendre à une vraie « guerre ». Cet anime est intéressant mais il ne sera pas au goût de tout le monde de part son rythme et encore et toujours ses graphismes. Mais, si un jour vous le regardez, tentez de voir tous les épisodes au moins pour les personnages.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :